By filling out this
2 minute survey,
you will help us to
greater improve our
Museum!


En participant à notre
sondage de 2 minutes,
vous nous aider à
améliorer notre
musée !

Monument National

1893 - present
1182 St-Laurent, Montréal

(English translation coming soon)

Inauguré en 1893, le Théâtre du Monument National devint le véritable bastion de la culture yiddish montréalaise de la fin du XIXe siècle jusqu’aux années 1940. Situé dans le Boulevard St-Laurent, tout près de la rue Sainte-Catherine – c’est-à-dire au cœur du quartier des immigrants juifs –, le Monument National fut construit par la Société Saint-Jean-Baptiste dans le but d’éduquer les masses et de promouvoir la culture canadienne-française. Toutefois, la Société permit aux Juifs montréalais de louer la salle principale à répétition jusqu’à la fin des années 1950.

À l’époque, une forte immigration juive d’Europe de l’Est permit l’émergence de la culture yiddish à Montréal. En 1897, une pièce importante du répertoire yiddish, le King Lear de Jacob Gordin, fut présentée pour la première fois au Monument National. Cette pièce fut un véritable succès. Après ce triomphe, le théâtre yiddish se développa de manière importante au Monument: au cours du demi-siècle qui suivit, de grandes pièces du théâtre yiddish y furent jouées par des acteurs yiddish nord-américains de renom. On y présenta notamment Bar Kokhba de Goldfaden, Alexandre, le Prince de Jérusalem de Latteiner ainsi que des pièces d’auteurs montréalais. Bien que Montréal était la deuxième ville d’importance pour le théâtre yiddish en Amérique du Nord, la majeure partie des pièces présentées au Monument étaient des créations de New York.

À la suite de l’initiative de Louis Mitnik, l’un des directeurs artistiques du théâtre yiddish au début du XXe siècle, le Monument National fut transformé de temps à autres en lieu de culte pour les grandes fêtes de Rosh Hashana et de Yom Kippour afin d’accueillir un vaste public. La grande salle de l’institution fut également le lieu privilégié où se déroulèrent des événements politiques juifs à caractère nationaliste, des discussions littéraires et des débats sur le sionisme.

Le Monument National fut une institution fort importante à la fois pour le développement de la culture canadienne-française et pour celui de la culture yiddish de Montréal. Pour les immigrants juifs, c’était un lieu de rencontre, de discussions et d’apprentissage concernant leur histoire, leur religion et leur culture. De nos jours, la tradition du théâtre yiddish de Montréal demeure vivante grâce au Théâtre fondé par Dora Wasserman, qui présente toujours des pièces en yiddish au Centre Segal des arts de la scène.

Par Valérie Beauchemin

Links

Liens

Monument National - Grand répertoire du patrimoine bȃti de Montréal
Monument-National

Sources

Anctil, Pierre (2002), St-Laurent, la Main de Montréal, Sillery, Éditions du Septentrion.

Larrue, Jean-Marc (1996), Le théâtre yiddish à Montréal, Montréal, Éditions Jeu.

Medresh, Israël (1997), Le Montréal juif d’autrefois, Sillery, Éditions du Septentrion.

Rome, David et Jacques Langlais (1992), Les pierres qui parlent, Sillery, Éditions du Septentrion.

*Les images sont une gracieuseté des Archives de la Bibliothèque publique juive de Montréal (JPL-A) et des Archives nationales du Congrès juif canadien, Comité des charités (CJCCCNA).

Media

Media